Comment la flore intestinale influe sur notre poids

Hormis suivre un régime et manger moins de calories que l’on en consomme, un nouveau facteur source de SURPOIDS vient au premier plan :

À savoir l’équilibre sain des bactéries de la flore intestinale.  En médecine, on appelle cela aussi le « biotope ».  La flore bactérienne (votre intestin contient des millions de bactéries) constitue un biotope indépendant, qui fonctionne plus efficacement si certaines bactéries s’y trouvent en grande quantité.

Que vous soyez « gros » ou « mince » dépend de l’activité des bactéries de votre flore intestinale.

Que vous soyez en surpoids ou mince dépend des bactéries intestinales qui se trouvent en vous.  Les études ont constaté que les personnes en surpoids ont une flore différente de celle des personnes minces.  Cela signifie : L’activité des différentes bactéries dans le corps est différente chez les « Gros“ et chez les « Minces ».

.

Alors que les souches bacteroides et les bifidus font parties des « bactéries amincissantes », les firmicutes font partie des bactéries « qui font grossir ».  En général, ces bactéries se trouvent toutes dans l’intestin.  Cependant, la proportion des bactéries qui font maigrir est moindre que celles qui font grossir et une fois que la tendance penche vers la croissance des firmicutes, ça devient dur pour vous de maigrir.

Le poids peut être le résultat d’une mauvaise flore bactérienne !

Si la répartition des bactéries dans votre flore intestinale a changé d’une manière infime, si par exemple il s’y trouve plus de bactéries de la famille firmicute, il y a 10% de calories en plus issus de l’alimentation que vous absorbez, parce qu’elles sont capables d’extraire de l’énergie des aliments qui normalement n’est pas digérer par la flore normale.  Autrefois, ces bactéries étaient vitales pour survivre aux périodes de famine, parce qu’elles peuvent extraire de l’énergie de l’herbe et de l’écorce des arbres -dans notre société d’abondance actuelle, elles sont néfastes et la cause du surpoids.

Par jour, la répartition des substances qui rassasient venant des légumes, grains et fruits représente entre 150 et 250 kcal – à la fin de l’année, ça fait 10kg de surpoids. Le total de ces calories ne sont pas utilisés, car la flore intestinale perturbée extrait les calories de chaque feuille de salade.

Ce surplus est produit par les bactéries de la famille firmicute avec les cellules de la paroi intestinale en plus de certaines hormones qui affectent notre sensation de faim. Cela signifie que notre satiété naturelle est perturbée et que nous mangeons automatiquement plus.  Et pire encore : on sait que ces souches intestinales mauvaises influent notre goût et manipulent notre appétit pour manger sucré.

Mince avec une flore intestinale saine

Une flore intestinale est saine quand y règnent les bacteroides et les bifidus.  Elles doivent se multiplier au moins autant que les firmicutes.  Les personnes minces montrent souvent jusqu’à 90% de bactéries amincissantes et à peine 10% de firmicutes, tandis que c’est l’inverse quand dominent celles qui extraient efficacement les glucides.

Le saviez-vous ? – Dans notre intestin, vivent jusqu’à 100 billions de bactéries. C’est 10 fois plus de souches que notre corps compte de cellules.  En tout, la flore intestinale (le biotope) pèse presque 2 kg sur la balance et est donc bien plus lourd que la plupart des organes.  Son influence sur notre corps est énorme : Le biotope n’effectue pas seulement la digestion, il exerce le système immunitaire, et décide si nous sommes minces ou en surpoids.

Aussi dans toutes les pharmacies
et pharmacies disponibles !